samedi 4 décembre 2010

Georges BRASSENS


12 commentaires:

  1. Waawawaouhh ! C'est excellent, MARILO !
    Bravo est bien peu pour te dire combien ton Brassens me plaît !

    Bises, mon Amie.

    RépondreSupprimer
  2. PPffff (ceci dit sans flagornerie). Enchaîner deux caricatures comme ça, Léo Ferré et Brassens, franchement c'est pô humain. Si la prochaine que tu nous sors c'est Brel de ce niveau là, ben... euh... je verrai.

    RépondreSupprimer
  3. AMBRE: Salut Froggy! C'est quand même le chat qui m'a donné le plus de mal!
    J'ai enfin réussi à inscrire ton blog sur le mien: je ne sais pas pourquoi, mais pendant très longtemps,cela ne m'a pas été techniquement possible...

    BODARD:Ben mon vieux, c'est justement le prochain sur la liste,mais comme je crois bien que la photo que j'ai sélectionnée est la même que celle qui t'a servi pour ton Brel en noir et blanc,il va falloir que je me décarcasse.
    Bon, on va voir, pour l'instant et pour me reposer les crayons, j'ai commencé une caricature d'un mec qui m'énerve au plus au point tellement je trouve qu'il joue faux:David Caruso qui interprète Horatio Caine dans les Experts Miami.

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour le lien Marilo, cela me fait beaucoup de bien et chaud au coeur.
    Je me repète : cela fait au moins trois fois que je viens admirer ton Brassens, je le trouve exceptionnel, vivement Brel !
    Froggy (qui s'accroche sérieusement à ton blog !)

    RépondreSupprimer
  5. On va pas y aller avec le dos de la cuillère...ça déchire !

    RépondreSupprimer
  6. Tout sonne parfaitement juste, l'exagération et la sympathie que sa moustache rigolarde m'inspire (un dessin au poil, donc). la délicatesse du dessin est ici plus qu'une performance : c'est un véritable état d'esprit. Et c'est enviable.
    Merci.

    RépondreSupprimer
  7. MaPY et THIERRY: Vos commentaires me vont droit au coeur; que mes dessins puissent inspirer de telles réflexions m'épatera toujours.
    Merci.

    RépondreSupprimer
  8. Il dépote le copain d'abord.
    Bravo.
    Techniquement très fort, et pourtant beaucoup d'âmes.

    RépondreSupprimer
  9. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  10. Très beau boulot!
    Je l'ai tenté et re-tenté, mais son regard profond et son sourire fuyant sous sa moustache
    ainsi que son visage pluristylé entre Einstein et on ne sais qui d'autre de connu...
    Là c'est pile la face cachée de la lune matérialisée!

    RépondreSupprimer